Aujourd’hui, j’ai eu envie de lancer des tas de bouquets de fleurs à ces gentils conducteurs et gentilles conductrices qu’on a la chance de côtoyer sur nos routes! Et ce sera peut-être vous?

Voilà mon ÔDE aux bons conducteurs!

1- Merci à toi qui, quand tu filais à plus de 100 km/h sur l’autoroute, tu as changé de voie pour me permettre de m’engager sur l’autoroute en tout sécurité! J’haïs assez ça quand une voiture décide de rester dans la voie de droite quand elle a le luxe de pouvoir se déplacer. Merci! Si j’avais pu, je t’aurais fait mon plus beau sourire, mais tu étais déjà loin devant! À une prochaine fois peut-être?

2- Merci à toi…Tu te rappelles, nous sommes arrivés en même temps à l’intersection! Pile pile…à la seconde près au stop rouge pompier! Pas toi et ni moi ne bougeait…Tu sais, nous n’étions même pas capables de déterminer l’heureux gagnant qui était arrivé en premier. Personne n’osait s’aventurer en premier, une vraie farce! Du gros « zigonage » en bon « québécois »! Ben kin! Tu m’as finalement fait signe en premier d’y aller! Quelle courtoisie et je me suis avancée en te regardant et on riait tous les deux! Fous d’même!

3- Merci à toi qui décide bien gratuitement de stopper ta route « drette-là » pour me laisser passer parce que tu trouves que ça fait longtemps que j’attends pour sortir du stationnement. Tu n’étais tellement pas obligée, mais avec le sourire fendu jusqu’aux sourcils, tu t’es mise à faire danser ta main droite pour me dire « Envoye ma p’tite dame »! Merci!! Tu as fait ma journée!

4- Merci à toi qui comprend que le virage à droite au feu rouge c’est une option…facultatif, optionnel, pas obligatoire, #dépenddemonhumeurdumoment, etc. Car, je dois t’avouer que je m’accorde parfois ce p’tit luxe de rester immobile. Dans ces moments-là, j’apprécie tellement que tu laisses tes mains toutes calmes caresser ton volant en souriant devant la vie. Tsé, des baguettes en l’air, c’est pas joli joli! Tu dois savoir que je profite souvent des feux rouges pour ramasser le jouet que mon garçon a fait tomber par terre pour la 8e fois et que je trouve ça pas mal plus prudent d’attendre d’être arrêtée pour me tourner pour le ramasser. Aussi, c’est le moment parfait pour chercher SA toune préférée parmi les 297 chansons sur mon lecteur mp3! Merci de respecter ce petit moment que je m’accorde, car même si je suis toute seule dans mon char immobile à un feu rouge, ça s’peut que je veule juste en profiter pour relaxer et écouter MA toune dans l’tapis avec mon café à la main! Ha oui, ça me rappelle l’autre jour, je filais toute relaxe au feu rouge, immobile… Et bien, j’ai dû monter le volume de la radio pour enterrer les klaxons de l’impatient en arrière! Je me suis décidée à lui offrir une p’tite thérapie de patience « gratis »!

5- Merci à toi…Ha oui…toi,…toi qui a tellement hâte de prendre des nouvelles de la soeur de ton voisin avec ton téléphone! J’ai tellement rien contre le fait que c’est ben ben ben important, mais tsé, texter au volant, c’est pas brillant! Je sais pas si je suis la seule, mais en conduisant, j’ai déjà du mal à pitonner les postes à la radio…  Alors, je trouve sincèrement que tu prends la bonne décision en décidant de t’arrêter deux p’tites minutes sur le bord de la rue ou d’aller juste dans le stationnement du Esso pour pitonner sur ton téléphone pour savoir comment elle va la soeur de ton voisin! J’aime mieux NOUS savoir en sécurité comme ça que de te voir déménager d’une voie à l’autre dans la rue de mon quartier familial ou sur la 10! Pis en plus, la soeur de ton voisin va sans doute ben mieux comprendre ton message! Qu’est-ce que t’en penses toi?

6- Merci à toi qui, cher mari attentionné, a décidé d’aller attendre ta douce-moitié (qui est allée acheter la livre de beurre qui manquait) dans le stationnement « régulier » de l’épicerie. Tu sais, les parkings réservés aux personnes à mobilité réduite ou pour les femmes enceintes (même si ça ne paraît pas encore qu’elles sont enceintes) ou pour les petites familles, tu sais, les places ben ben proches de l’entrée là, et bien c’est pas mal chouette de leur laisser le privilège d’être à côté de la porte! Quand ta femme est sortie de l’épicerie, tu es même sorti de ta place de stationnement à l’autre bout de celui-ci pour retourner la chercher à la porte! Galant de même, wow! Elle avait les yeux brillants en plus! 🙂

7- Merci à toi qui comprend que les piétons ont la priorité de traverser quand le p’tit bonhomme clignote à l’intersection. J’apprécie tellement que, même si ta lumière est verte, tu comprennes que c’est mon tour, que c’est mon petit moment à moi pour traverser. Tu sais, même si je comprends pas pentoute pourquoi les autos peuvent quand même avoir une lumière verte quand mon p’tit bonhomme clignotte, tu es patient comme pas un. Tu vois, je nous compte bien chanceuse ma poussette et moi de pouvoir traverser la rue paisiblement! C’est pas tout le monde qui a ta patience! Ohhhh que non! Je vais te le dire moi…car un jour où j’étais à ta place et que je laissais fièrement passer un piéton en ramassant le jouet de mon garçon qui est tombé pour la 9e fois, la voiture en arrière m’a klaxonnée pour que j’avance….manque de classe totale, hein?

8- Merci à toi qui est capable de lire les panneaux de circulation…Tsé, ceux qui indiquent la vitesse maximale à respecter en voiture. Ça a été inventé pour quelque chose ces affaires-là…Que tu sois au centre-ville, dans la rue de mon quartier (« familial » tu te souviens?), dans une zone scolaire ou sur l’autoroute, ça me rassure que des conducteurs comme toi soient respectueux de ces panneaux-là! Et comme tu l’as vu quand tu me suivais en voiture hier, je vis ben ben dans le respect de ces p’tits conseils-là…c’est peut-être pour ça que je ne me suis jamais fait accoster par une voiture de police? Je touche du bois… Bref, ben à toi, je te dis un gros merci d’avoir gardé une distance raisonnable avec ma voiture, car me faire coller dans le « popotin » quand je respecte les limites, ça m’agace un peu!

9- Merci à toi qui respecte tes lignes de stationnement! Quand je suis revenue à ma voiture avec mes deux garçons, j’étais bien contente d’avoir de l’espace pour ouvrir mes portes pour les installer dans leur siège! Toi, tu dois déjà avoir eu des enfants, hein?

10- Finalement, merci à toi, toi qui a compris la démarche derrière les fameux carrefours giratoires de plus en plus populaires ici! Quand tu as voulu t’engager dans le « dit » carrefour, tu t’es arrêtée pour me céder le chemin en voyant bien que j’étais là. Tu étais peut-être tentée de caresser ta pédale de gaz, mais tu as respecté ton panneau de « Cédez le passage« ! Merci! Passe le mot sur ta démarche, ok?

🙂